Agoraphobia

8 01 2010

Il y a deux types de film : Les films biens, et les films tout pourris. Parmi cette dernière catégorie, on trouve plusieurs sous-catégories comme par exemple le film à QI négatif (cf la filmographie de Michael Bay), le film drôle pas drôle (cf la filmographie de Fabien Ontoniente), le film de mec qui devrait changer de métier (cf la filmographie de Uwe Böll) ou les films qui vous font vous sentir salis et insultés. Pour ceux là, un bon exemple est le dernier Lars Von Trier, « Antichrist », où pendant 1H 30 on à l’impression d’avoir affaire à un connard qui te pointe du doigt en disant « Blaaaah, moi je suis plus intelligent que toi, nananèreuh », et plus récemment, « Agora », le dernier opus d’Alejandro Amenabar. Celui là c’est l’inverse du Von Trier, ça se croit super malin, mais ça vole à peu près aussi haut que Mimie Mathy en Fusburry. C’est cette croute là que je me suis farci l’autre soir, et dont je vais vous faire le compte rendu immédiatement.

Petite mise en situation: Mercredi 6 Décembre, 21h07, je me suis enfin décidé sur ce que je vais faire de ma soirée. Ce soir, je vais aller voir « Agora », le dernier film d’Alejandro Amenabar, réalisateur du génialissime « Les Autres ». Il faut dire que ce film là frisait la perfection et que, bien que ce soit le seul film de ce type là que j’aie vu, je tenais ce réalisateur en assez haute estime. Je décolle donc tout content vers mon bien aimé Caméo, certain que je vais passer une bonne soirée. Par un froid pareil, les rues sont quasi-désertes à Nancy après 21h et je peux tranquillement apprécier la beauté du fin manteau blanc qui s’est déposé sur la ville. Le froid me mord le visage, mais le spectacle est beau, et je me sens tout smooth. Arrivé dans la salle, je me pose et regarde les bande-annonces. Autant vous dire qu’entre des sumos israéliens, une mêre coréenne désespérée et le prochain film des frêres Coen, on ne va vraiment pas s’ennuyer au mois de Janvier, j’en suis donc d’autant plus excité. Petit miracle, j’échappe ce soir aux pubs, et donc à cette maudite annonce Canal Satellite avec des rennes chantants qui me donne envie de prendre un fusil et d’aller tirer sur des cerfs. Les conditions sont étonnamment idéales ce soir, et je suis paré pour un bon gros kiff des familles…

Les lumières s’éteignent, et voilà que le film commence. Ma réaction à été plutôt spontanée : « MAIS QUE FUCK ? »

Je vous fais un petit synopsis : Alexandrie en 349 après JC. L’empire Romain craquelé à du mal à exercer son pouvoir politique, et dans la ville d’Egypte on assiste à des affrontements entre les premiers chrétiens et les derniers polythéistes. Il faut dire qu’ils ne se sentent plus pisser les petits morveux de chrétiens là. Ça fait à peine 350 ans que leur barbu tout sec à été crucifié et ils essayent déjà de s’imposer en maîtres. Vous imaginez que les Romains (qui ont trooop la classe avec leur dieux tout nus) n’apprécient pas, et que ça finit par partir en couille dans les rues. Seulement des chrétiens y’en a plein en fait, et ces gros cons de partouzeurs Romains boulimiques et décadents se font sévèrement latter la gueule. En gros, ça c’est ce qui se passe dans la première partie du film. Dans la deuxième c’est à peu près la même chose, sauf que les chrétiens se la pêtent encore plus et veulent cette fois se débarrasser des youpins. Nous on suit l’histoire d’Hyphatie, une philosophe super-trop-intelligente-en-avance-sur-son-temps, d’Oreste, un connard-impérialiste-mais-qui-est-cool-en-fait, et de Davus, un esclave-sosie-de-Brahim-Asloum-qui-se-pose-trop-de-questions-sur-la-foi-parce-que-tu-vois-quand-t’es-un-esclave-t’es-ingénu-et-donc-tu-réfléchis-parce-que-la-vie-c’est-trop-dur-et-qu’on-peut-faire-des-mauvais-choix-des-fois. Ce sont donc les trois personnages principaux. C’est déjà du lourd, mais c’est pas fini : Il faut ajouter à ça un chrétien fanatique qui ressemble à un fantôme de Peter Tosh (sérieux, je déconne pas, le mec il parle comme un gratteux des Wailers, avec l’accent rastafaraï et tout), un disciple à tête de gland (ou « coiffé à la Mireille Mathieu », en politiquement correct) et des tas de pauvres types tous plus clichesques les uns que les autres (mention spéciale pour l’evil-évèque Cyrille qu’Amenabar pourra très bien recycler s’il décide de réaliser un biopic du Commandant Massoud).

Alors c’est quoi le délire du film ? Et bien, en dehors de te prendre pour un gros con, c’est en fait un ramassis de pauvres réflexions de bac blanc de philo. En vrac on retrouve : Peut-on faire cohabiter toutes les fois ? Est-il possible de vivre en harmonie ? Humain ou Divin ? Les abrutis primitifs se rendent-ils comptent qu’ils construisent l’histoire ? L’intellectuel est-il le gardien de la sagesse ? Doit-on tout remettre en question ? La religion aveugle t-elle la pensée ? OOOOUUUUUH LES MECHANTS CHRETIENS !!! Loukoum ou Baklawa ?

Mais si c’était seulement ça, ça pourrait encore passer. Le souci, c’est que pour bien faire intello subversif (ce qui, il faut l’avouer, est déjà bien crasse quand tu es en train d’enfoncer des portails ouverts depuis plus de 500 ans), Alejandro s’amuse à essayer (très piètrement) de maquiller sa réflexion dans un trip d’astronomie bidon. Tout au long du film, on subit les élucubrations d’Hyphatie, la nana (la seule du film) super intelligente et trop humaine qui essaye de déjouer les mystères du système solaire… Modèle de Ptolémée (la terre au centre de l’univers) ou héliocentrisme ? Qu’est-ce qui tourne autour de quoi ? L’astronomie est-elle faite de cercles parfaits ou y trouve t-on aussi des trajectoires ovales ? Comment faire pour concilier toutes ces théories ? « N’y a t-il forcément qu’un seul soleil ? » (véridique, elle sort vraiment ça)… Je ne vous insulterai pas en vous expliquant, vous avez tous très bien compris ou je veux en venir. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’on est mort de rire à chaque fois que Rachel Weisz prend son air interrogateur et pose une question en gros plan.

D’ailleurs les plans, ça me fait penser que la réalisation était, elle aussi, bien gratinée. A croire que ses personnages sortis du « Petit Cecil B. De Mille illustré » et ses idéaux de 1ere année de Lettres Classiques de Montpellier Paul Valery (c’est une très mauvaise fac…) ne suffisaient pas, il a fallu qu’Alejandro Amenabar nous gratifie aussi de tous les clichés auxquels il a pu penser. On ne réussit même plus à compter le nombre de discours solennels donnés devant une audience qui fait des hourras (avec le travelling circulaire sur le personnage qui parle, la vue aérienne sur le public et la musique qui va crescendo), les mecs qui réfléchissent à contrejour d’un coucher de soleil sur le seuil d’un Palais où on à une vue magnifique sur touuuuut Alexandrie, les types trop dark qui balancent des répliques assassines accroupis aux pieds d’une colonne dans un coin sombre, les ralentis à la pelle, les gens qui chialent à genoux dans la jupette de la grande âme qui leur accorde son pardon… Et je vous jure que je vous en passe encore beaucoup. Et tout ça dans un décor que je soupçonne être l’attraction « Egyptian Quest » d’Europa Park. Honnètement, on atteint des sommets dans le foutage de gueule.

Mais je serai de mauvaise foi si je disais qu’il n’y a absolument rien d’original dans ce film. Premièrement, choix délibéré ou grossière erreur de direction d’acteur, on apprend que dans l’Alexandrie Antique, les gens parlaient l’anglais avec plein d’accents différents (de l’accent de Lord à l’accent reubeu en passant par le cultissime rasta). Il y aussi un plan particulièrement inventif. Celui je ne l’avais jamais vu avant, même chez Michael Bay (qui est pourtant l’inventeur du travelling horizontal à 360°). Il s’agit du travelling vertical à 180° ! Oui Madame ! On parle bien d’une camera qui tourne pour finalement filmer la scène à l’envers (toujours dans un but figuratif évidemment, en plein sac de la Bibliothèque d’Alexandrie, pour bien nous montrer que le monde est à un tournant, t’es con ou quoi ?). Je finirais par ajouter à cette liste le Plan Spatial, des vues Google Earth sur l’Egypte dont je n’ai toujours pas réussi à déceler l’utilité…

Donc vous voyez ? Je suis quand même objectif et de bonne foi non ? Et en plus je suis magnanime j’ai même pas fait de spoil pour les pervers masochistes qui auraient envie de perdre 2 heures devant ce tas d’inepties. Non, sérieusement les gens, il fait super froid en ce moment en plus, restez plutôt chez vous à vous réchauffer les orteils devant votre cheminée (si vous vivez en Province) ou votre poêle au bio-ethanol avec des vraies images de cheminée dessus (si vous êtes parisiens). Ou alors, vous pouvez quand même allez voir le film avec mon article en tête et vous taper un bon gros bidonnage. Au choix…



Actions

Information

43 responses

8 01 2010
acila

Ah et bien moi qui voulait aller le voir, ça me fait réfléchir, du coup.

9 01 2010
Yoos-F

Non mais après c’est comme je dis, tu peux y aller pour te marrer. Tout dépend du prix de ta place de ciné.
C’est un des avantages de l’UGC Illimité, tu relativise quand tu tombes sur une daube…

9 01 2010
acila

Oui mais non parce qu’il n’y a pas d’UGC ici (donc pas d’illimité) et j’ai déjà souffert avec Persécution, alors ça suffit.

9 01 2010
Yoos-F

Ah ouais c’était pas bien « Persécution » ? C’est le Chéreau c’est ça ? J’avais pourtant entendu que c’était un film génial…

10 01 2010
acila

Je ne dirai pas que ce n’est pas bien, c’est juste que je n’ai pas aimé; j’ai trouvé ça immensément glauque, les personnages sont mal dans leur peau et nous communiquent (trop) bien leur malaise, malaise qui nous accompagne tout au long du film (à la décharge de Chéreau, j’étais fatiguée et je me suis endormie oui, un temps indéterminé, 15 mn ?, sans que cela m’ait gênée pour comprendre la suite; je devrais peut-être le revoir mais à l’heure qu’il est je n’en ai (vraiment) pas le courage).

10 01 2010
Yoos-F

Arf, ça me donne méchamment envie de le voir ça…
C’est bien ce que je pensais, étant donné que la personne qui m’a dit du bien de ce film est M. Bouvier, l’animateur de mes ciné-club que je considère comme un maître, ça ne pouvait pas être mal fait.
Je vais voir s’il est toujours à l’affiche dans mon cinoche.

10 01 2010
acila

et bien au plaisir de lire ton avis peut-être et (un peu) désolée pour le débarquement en forme de squattage sur ton blog (en même temps, il faut bien que les losers qui ne sont branchés ni MSN, ni Facebook, et encore moins Twitter s’expriment quelque part😉

10 01 2010
Yoos-F

Alors, pour ce qui est du squattage, tu n’as AUCUNE raison de t’excuser.
Tu peux t’exprimer autant que tu veux, rire, m’encenser ou me pourrir, tu ne me dérangeras jamais.
Mieux, tu en seras grandement remerciée, et la porte te sera toujours chaleureusement ouverte🙂

11 01 2010
acila

J’en prends bonne note. Merci de ton accueil en tout cas.

8 01 2010
Véro la Bisontine

Moi je serais plus tentée par remettre une bûche dans la cheminée, voire me coller les arpions dans le four…;-))

9 01 2010
Yoos-F

Toujours pas de nouvelles du chauffagiste hein ? Ordure…

9 01 2010
Josette Michu

C’est sûrement un homme de base ! On est souvent déçu par ce genre d’homme !!! enfin, heureuse de savoir que vous existez toujours …

9 01 2010
Yoos-F

Par ma barbe, si je m’attendais… Votre pseudo m’a tout de suite sauté au visage, je me suis dit « Non, pas possible ! »

Oui, j’existe toujours, et apparemment vous aussi. Croyez le ou pas, ça me fait super plaisir que vous soyez de passage sur ce site !

Si c’est votre adresse mail correcte que vous avez associé au commentaire (je n’ai pas encore vérifié), je vous écrirai quelques mots pour vous en dire plus sur ce que je suis devenu.
Je vous ai vu sur Facebook, mais je n’ai pas osé vous ajouter. J’ai pensé que vous m’en vouliez beaucoup trop de vous avoir posé un lapin de 2 ans…
Toujours est-il que vous aviez raison, en bon homme de base j’ai manqué à toutes les politesses…

9 01 2010
Josette Michu

oui c’est ma vraie adresse mail …. mais bon, je ne suis pas trop rancunière … moi j’ai qq options !!!!! moi ….. je vais de ce pas vous ajouter sur mes amis de mes 2 profils facebook !!!!!!!!!!!!

9 01 2010
lovingroger

Vu en espagnol, ça m’a fait le même effet… Ceci posé, une fac à 15km de la Méditerranée ne peut pas être totalement mauvaise.

9 01 2010
Yoos-F

Roh putain je veux même pas l’imaginer en espingouin, sachant que les doublages espagnols font partie des plus horribles…
Et crois moi, j’ai plein de potes à Paul Valery et la réaction est unanime : »FAUT PAS Y ALLER » !!!

9 01 2010
lovingroger

Ah bon, c’est là que j’ai fait mes études… Mais c’était il y a loooooooongtemps, on n’était moins nombreux que maintenant.

9 01 2010
Yoos-F

Je me suis douté que tu étais un ancien de cette fac😉 Elle a eu très bonne réputation pendant un temps en effet, mais maintenant c’est Woodstock, et c’est un peu nawak’ en fait.
Après, c’est un petit prix à payer pour vivre à Montpellier. L’Hérault ou j’ai grandi me manque quand même beaucoup parfois…

9 01 2010
lovingroger

Disons que c’était pas encore Montpellier branchouille d’aujourd’hui. J’ai aussi grandi dans l’Hérault, et la fac c’était Montpellier ou rien, on bougeait pas trop ya loooooooooontemps.
Ah et suis une anciennE, dans tous les sens du terme.

9 01 2010
Yoos-F

Woups pardon, le « roger » dans ton nick m’a éconduit.
Par contre je n’oserais pas me prononcer sur ton ancienneté, c’est bien trop risqué ce genre de trucs…

9 01 2010
Sweety

Aaaah c’est bien, tu as retenu mes dires sur la formidable contribution de M.B. dans l’utilisation du travelling vomitatoire qui rend le spectateur encore plus sensible aux allocutions rhetorico-patriotiques-de-la-mort-qui-tue-sa-maman qui viendra après une grosse scène de dézingage en masse ou un passage-clé niveau émotionnel (dans un film de Bay?! Ahah la bonne blague!)… Merci Hollywood pour tes nanars involontaires, ça respecte la pensée de maître Kubrick!

9 01 2010
Yoos-F

Bien vu le Chat, le passage sur le travelling 360 était une spéciale dédicasse à toi ! Mais te connaissant, j’ai presque envie de te conseiller d’aller le voir. Je sais que tu saurais en apprécier toute la merde à sa juste valeur…
Et j’adore ta dernière phrase sinon, c’est parfaitement ça.

9 01 2010
Le Velu

« ça vole à peu près aussi haut que Mimie Mathy en Fusburry. »
héhéhé
Sinon il y a une règle simple pour savoir si oui ou non il faut aller voir un film dont l’histoire se déroule à une époque non contemporaine. Il faut regarder l’affiche. Et l’affiche si je ne m’abuse c’est ca : http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2009/11/Agora-Affiche-France.jpg

On constate plusieurs choses. « une femme va changer l’histoire » Déjà quand un film nous ressort une nana inconnue au bataillon pour en faire « une héroine trop classe que personne connait » tu peux être sur que ca sera raté.
Je constate aussi la lune présente dans le « o » de Agora. C’est un indice fort concernant les envies lyriques du réalisateur. Tu ajoutes à ça des flammes, du sang, une image ternie à la va vite et des combattants en carton.
Bon bah tu passes ton chemin yoos!!!

9 01 2010
Yoos-F

Ouaip, je crois que tu as raison, l’erreur vient peut-être de moi en fait. Mais pour ma défense je n’avais pas vu l’affiche, et c’est uniquement le facteur « The Others » qui m’a amené vers le film.
Je m’attendais quand même à un truc un minimum épique et pas à un pauvre délire masturbatoire. Je serais plus vigilant la prochaine fois.
Mais je vais être honnète, je me suis bien marré en écrivant mon post donc ça rattrape. Je te suis d’ailleurs très reconnaissant de souligner ma vanne sur Mimie Mathy. Je ne devrais pas le dire, mais j’en étais plutôt fier de celle là🙂

9 01 2010
Le Velu

J’ai l’avantage (parfois le désavantage) de posséder une imagination instantannée. Ce qui du coup me fait m’imaginer immédiatement mimi mathy avec son dossard (ça s’écrit comment?) prendre son élan et se manger le tapis de réception.
Ce don devient gênant quand les gens évoquent la sexualité d’Yvette Horner par exemple.

Tout ça pour dire que tu as raison d’être fier de cette vanne, je ne m’en lasse pas.

9 01 2010
Yoos-F

Je connais le phénomène. Je suis d’ailleurs assez perturbé par l’image d’Yvette Horner du coup…

9 01 2010
La Rêveuse

J’ai l’impression aussi, à lire le synopsis, qu’il ya un problème avec la vérité historique. EN 349, Constantin est déjà chrétien et favorise l’expansion du dit christianisme au sein de l’empire romain finissant…

C’est moi ou le film a l’air pas clair là dessus… ?

9 01 2010
Yoos-F

Non, c’est bien dans le film, je ne l’ai juste pas précisé. Alexandrie est représenté comme un ilot polythéiste dans un Empire Romain fraîchement converti. C’est d’ailleurs pour ça que les Chrétiens y font les mariolles. La deuxième partie du film présente d’ailleurs Alexandrie avec un pouvoir politique Christianisé. Mais même si c’est juste, ça reste inintéressant.

10 01 2010
Malice

C’est quoi cette affiche subliminale pour Ferrero Rocher?

10 01 2010
Yoos-F

Héhéhéhé…

10 01 2010
Arno

Je sur-kiff

10 01 2010
Yoos-F

A la bonne heure !

14 01 2010
ripit00

La ville Egypte??
Des fois???
Mais qu’est-ce que c’est que cette fac que tu fais exactement mon poulet?

Sinon big up, j’ai ri et t’ai détesté de m’avoir spoilé totalement ce film que j’aurais vraiment bien vu.

Mais comme l’écrit le Velu (un des meilleurs pseudos de la Gene tribe, btw) l’affiche tells it all, j’aurais dû savoir. Mais comme Mulder, I want to believe.

Pfff.
Si continue comme ça, j’vais pas aller au ciné en 2010 non plus…

14 01 2010
Yoos-F

Ben qu’est-ce qui te choque tellement ? Alexandrie est bien en Egypte mon ami. Ma fac est très bien, non mais.

Ravi de t’avoir fait rire, mais comme tu l’as sûrement compris tu ne rates ABSOLUMENT RIEN en n’allant pas voir ce film.
Par contre je suis en désaccord, y’a du très bon à l’affiche en ce moment, notamment « Huacho » (cf ma chronique) ou encore « La Merditude des Choses » qui est juste génial. Et ça va continuer au mois de Janvier.

Sinon, les chats ont aimé eux aussi ?

14 01 2010
ripit00

« Alexandrie en 349 après JC. L’empire Romain craquelé à du mal à exercer son pouvoir politique, et dans la ville d’Egypte on assiste à des affrontements entre les premiers chrétiens et les derniers polythéistes. »…

Je dis ça… rhôôô…ça va, souris! (en plus je t’en ai passé plein, et pour Huacho, je te signalerai juste que « après que » + INDICATIF parce que le passé ne comporte pas d’incertitude – sauf à Lyon ou ils ont le droit rapport à la forte concentration de révisionnistes locale-).

Donc, oui. Tout à fait.

Le problème mon poulet c’est que 1) j’ai pas énormément de temps; or comme tu le soulignes fort justement, qd tu as un pass illimité, (et le temps de l’utiliser), tu deviens plus indulgent (c’est mathématique, rapport à la moyenne) et moins irrité par les mierdas 2) ma moitié et moi n’avons pas forcément les mêmes envies au même moment (bambi vs Araki…).

Mais je me soigne sinon et j’ai à peu près 150 dvd sous blister pour quand j’aurai fini la banque!

14 01 2010
Yoos-F

Woups, je corrige cette faute immédiatemment… Mais ne te gène pas pour noter mes fautes hein. Il m’arrive d’en faire un peu trop de temps en temps, problèmes de relecture principalement. je les corrigerai, et puis après je trasherai tes coms pour éviter de passer pour un blaireau😉
Par contre, j’ai pas compris pour la ville d’Egypte…

Et puis t’inquiètes, je souris toujours moi hein, je suis pas comme ça🙂

14 01 2010
acila

Juste pour dire que je contribue à la défense du blaireau, merci donc de ne pas lui taper sur la tête (ni alleurs).

14 01 2010
Yoos-F

Oh ben le blaireau apprécie tiens🙂

14 01 2010
ripit00

…et sinon mes feignasses de chats doivent être en train de ronfler sa mère, mais je ne manquerai pas de leur demander leur avis ce soir😉.

8 04 2010
Coyote

Moi j’ai eu du mal à ne pas dormir… Du coup, je ne me suis pas posé autant de questions en gros plan comme toi, et j’ai promptement oublié le film en sortant de la salle…
Mais lire ta critique me fait bien rire, car j’ai eu des pensées fugitives dans le même sens, sauf que je ne me suis MÊME PAS donné la peine d’en faire une note, ou même un tweet…
Mais j’ai kiffé les plans « à la Google Earth », ça me reposait de ne plus voir les personnages, que je trouvais peu intéressants…

26 04 2010
La stagiaire

« Il s’agit du travelling vertical à 180° »

Enorme ! J’avoue avoir failli pousser un gros WTF ? à ce moment précis du film.

Quant aux plans à la Google Earth, les décors tout ça, ils m’ont fait grave penser au Choc des Titans, pour dire le niveau de kitscherie de ce « péplum intellectuel » (dixit Le Monde). Intellectuel mon cul, oui…

(ceci dit, j’aime beaucoup beaucoup Rachel Weisz, l’une des plus belles actrices en exercice. Ce fut ma seule consolation)

28 04 2010
YoosF

C’est la seule à se débattre un peu dans ce bourbier, même si ses interventions restent plutôt risibles en général…

Pour ce qui est du Choc des Titans, toutes ces critiques à 2 balles me donnent de plus en plus envie d’y faire un tour, ne serait-ce que pour contenter mon goût pour le nanar infâme.

29 04 2010
La stagiaire

Ah si tu aimes les nanars, tu devrais kiffer (d’ailleurs, j’avoue avoir apprécié le moment, mais c’est quand même super kitsch et risible).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :